Le journal intime, selon Hubert Aquin


Source : Microsoft Office

« Le journal naît volontiers d’un malaise qui cherche à se résoudre dans l’archivage de soi. C’est pourquoi il est souvent le refuge ou le remède des consciences inquiètes, perturbées, incertaines d’elles-mêmes. »

 HUBERT AQUIN, Journal 1948-1971  

 

Une réflexion sur “Le journal intime, selon Hubert Aquin

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s