Roman épistolaire – 12e échange


  Charles ! Charles ! Charles ! T’auras toujours ce côté — je cherche, je pèse mes mots, dix fois, vingt fois — ce côté parfois si innocent. Pas innocent dans le sens d’épais, mais innocent dans le sens d’inconscient. Ou bien, tu joues l’innocent. En fait, je n’ai jamais su vraiment ce que tu étais. Vingt ans…

Roman épistolaire – 11e échange


Le problème avec l’enfance, la mienne, la tienne, celle d’à peu près tout le monde, c’est qu’on ne dit pas la vérité aux enfants.  Et si on ne la dit pas, c’est qu’on ne la connaît pas.  Les parents apprennent à vivre à deux et à trois et à quatre en même temps que les…

Une ombre sur la couverture


Avez-vous déjà vu se dessiner dans l’ombre des visages, des objets, des animaux? Non. Peut-être ne vous y attardez-vous pas assez? J’ai passé deux jours à l’urgence, couchée sur le dos sans trop bouger. Je suis tombée de tout mon long, direct sur un rocher. Fracture possible du bassin ou de la hanche. Bref, deux…

Roman épistolaire – 10e échange


L’amour! L’amour! L’amour!  Tout petit, on nous en emplit la tête, avec le Prince Charmant embrassant la Princesse Grenouille sur la bouche, ou est-ce le contraire?  Bof! Ça pas d’importance qui embrasse qui. Reste qu’on nous remplit la tête d’histoires de princes charmants.  Puis on rêve au Prince Charmant pendant toute notre adolescence.  Puis on…