Barré sur Facebook ? Pas sûr ?


     Quelqu’un, vos enfants, votre conjoint, votre ex et j’en passe, vous a bloqué sur Facebook pour que vous ne puissiez même pas savoir qu’il ou qu’elle a une fiche sur Facebook ?

     Et bien, est pris qui croyait prendre !

     Je ne devrais peut-être pas en parler parce que, fini l’espionnage. Mais bon. Je suis ainsi faite. Je cours au secours des démunis !

     Bref, j’explique.

     Je suis de nature plutôt curieuse, pour ne pas dire sceptique. Je me fais souvent l’avocate du diable. Alors, quand on dit quelque chose, je me dis : c’est-y ben vrai ? Et je cherche et j’analyse.

     Faque (alors)… Bien oui, je l’admets. Je me suis rendu compte que des gens m’avaient barrée, MOI, sur Facebook.  Comment j’ai su ?

     Facile.  Un jour, tu vois leur fiche avec 300 amis ; le lendemain, la fiche est disparue, comme si la personne n’avait jamais existé.

     Quand la personne a deux ou trois amis, on peut comprendre la disparition.  Mais 300 ? Disparition d’un seul coup ? Hum… Étrange… (ça c’est mon ti-côté analytique).

     En t-k (en tout cas).  À phénomène étrange, fille de plus en plus possédée par le diable !

     Faque… La fille s’est mise à jongler (réfléchir à plusieurs pistes de solution possibles).

     Ça n’a pas été long que j’ai trouvé !

     Qui est pogné (pris à endurer) avec la maudite (irritante) page de Tatta-Tottoo-TouTou-Doudoo Google avec ses espèces de grosses images rouge, ross, vert lettes (laides)… en t-k, ces os.. (euh…euh… composants du squelette…) de pages Web qu’on est pu capable d’enlever… ?

     Bien, pour une fois, ces pages ont servi à quelque chose, c’est-à-dire : me pister vers Google.

     Vous me suivez toujours ?

     Je suis en train de vous expliquer que la fonction de barrer quelqu’un sur Facebook n’est pas totalement à point.

     J’y arrive.

     Donc, dans Google, j’ai tout simplement écrit le nom de la personne disparue avec les 300 amis et le mot « Facebook », soit : Prénom Nom Facebook.

     Tadam !

     La personne disparue avec les 300 amis !

     Et puis, j’ai cliqué sur le lien.

     Tadam !

     La fiche de la personne disparue avec les 300 amis !

     Et puis, j’ai cliqué sur un paquet de liens : amis et autres.

     Tadam !

     Presque comme si j’étais invitée.

     Pour être certaine que la personne ne m’avait pas débarrée, je suis partie de mon profil Facebook pour rechercher la personne disparue avec les 300 amis.

     Tadam !

     Toujours pas de fiche.

     Alors, n’écoutant que mon ti-côté sceptique, je suis retournée dans Google pour essayer le nom d’une deuxième personne qui me barrait l’accès.  Ok. Ok. Je le sais, c’est poche d’être barré par plusieurs personnes, mais que voulez-vous, on peut pas plaire à tout le monde.  Mais je ne le prends pas comme ça. Je ne me sens pas reject (rejet). Non. Ça me flatte. Je me dis que ces personnes ne veulent pas que je vois leurs niaiseries ou, pire, que je les raconte.

     Enfin… Dans Google, j’ai recherché le nom de la personne numéro deux.

     Tadam !

     La fiche de la personne numéro deux !

     Et puis, j’ai cliqué sur un paquet de liens : amis et autres.

     Tadam !

     Presque comme si j’étais invitée.

     Puis, retour dans Facebook pour une recherche de la personne numéro deux.

     Tadam !

     Toujours pas de fiche.

     Ainsi, je conclue :  EST PRIS QUI CROYAIT PRENDRE !

     Alors, Mesdames et Messieurs, retenez ceci de la plus grande avocate du diable :

Si vous voulez cacher quelque chose à quelqu’un, N’ÉCRIVEZ RIEN SUR LE WEB, NULLE, NULLE, NULLE, NULLE PART SUR LE WEB ! VOUS ALLEZ VOUS FAIRE POGNER (prendre) UN MOMENT DONNÉ !

     Avec cette recommandation, que je vous suggère d’imprimer et de coller sur votre écran d’ordinateur juste au cas où le diable vous tenterait, je vous salue bien bas. N’hésitez pas à faire ce petit test tout simple.  Et donnez-nous en des nouvelles dans les commentaires de cette note. On se fera un beau petit dossier.

     Allez, tout le monde ! Un, deux, trois GO sur Google ! 

     Mais… attention, à la suite de ma note, il se pourrait bien qu’on voit de vraies disparitions sur Facebook…

     Tourloutitou,

3 réflexions sur “Barré sur Facebook ? Pas sûr ?

  1. Pingback: Revue de mon blogue pour 2010 – Rapport émis par Wordpress « Day LIRE

  2. En fait, la fonction « bloquer »est une chose, mais pour disparaître complètement, il faut en plus désactiver la fonction qui fait que le nom de l’usagé se retrouve dans les moteurs de recherche…

    Une autre manière de s’en rendre compte, c’est par exemple de voir le compte d’un ami commun qui a par exemple 30 amis au compteur, et si vous cliquez sur le lien pour les voir, de n’en compter que 28 par exemple😉

    J'aime

  3. Mais Gigi, ton truc de bloquer, ce n’est pas juste supprimer? J’ai supprimé des gens que j’appréciais, simplement parce que 300 amis, justement, c’est trop, et que je préfère ne pas les avoir dans mon intimité. Toutefois, de là à les bloquer… xx

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s