L’homme rapaillé, de Gaston Miron


miron_hommer    Gaston Miron, poète Québecois, très connu, décédé depuis peu.  Un grand poète.

     L’homme rapaillé, peut-on dire chef d’oeuvre ? Je ne sais pas. Mais si vous n’avez pas lu, c’est un « must » !

     Ci-dessous, le poème de Miron qui me fait le plus vibrer. 

J’ai fait de plus loin que moi un voyage abracadabrant
il y a longtemps que je ne m’étais pas revu
me voici en moi comme un homme dans une maison
qui s’est faite en son absence
je te salue, silence

je ne suis pas revenu pour revenir
je suis arrivé à ce qui commence
 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s