Papillon bleu


Tout petit. Presque invisible, jusqu’à ce que je remarque ses ailes ouvertes.

Presque lilas – Beige aussi – Bleu – Bleu ciel…

Il virevolte autour de moi. Se pose. Puis repars. Se pose.

Est-ce aujourd’hui la fête de père ?

Non.

Fiou !

Le papillon bleu me fait toujours penser à mon père. On a fait jouer la chanson du film Le papillon bleu de Léa Pool  lors de son grand départ. Marie-Hélène Thibert.

J’étais sans vie et sans voix
Sans espérance et sans joie
Presque rendu au bout de mon temps
Mais, voici que ce sont ouverts
Les grands bras de la lumière
Et voilà que je pars vers l’univers

Je pars, je pars
Je monte, je monte
Je vole
Le ciel est à moi
Je parle aux étoiles
Je plane de soleil en soleil
Je vole, je vole
Je brille, je brille
Je vis
Le ciel est à moi
L’infini est bleu
Bleu et doux et bon et merveilleux…

Était-ce un petit coucou de l’au-delà ?

Bon…

Publicités

Une réflexion sur “Papillon bleu

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.