Tourment


Il fait noir il fait froid
Je ne sais plus ce qui m’arrive
Je suis hors de moi
Mon âme à la dérive

La certitude m’a quittée
Je nage dans l’ombre
Comme un poisson aveuglé
Comme un songe sombre

Plus aucun point de repère
Ne me guide à cette terre
Je m’enfonce dans les ronces
Qui jamais ne renoncent 

Mille souvenirs me hantent
De cette vie rapiécée
Déchirée par la tourmente
Sacrifiée sans pitié 

Pourrais-je un jour me relever
Sentir enfin le vent léger
Dans mes voiles déployées
Sans craindre de sombrer 

Pourrais-je un jour chanter
Comme un oiseau sur le mât perché
Qu’enfin j’ai oublié
Combien follement je t’ai aimé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s