Ton absence


Je t’ai cherché pendant longtemps
Derrière les murailles de la servitude
Ayant pour seuls amants
Les démons de ma solitude

J’ai cru souvent t’apercevoir
Au fond de ma prison
Mais ce n’était que de viles illusions
Ma déraison, mon échappatoire

Rongée par le désespoir
De ne plus jamais te revoir
Je n’ai pas su retenir mes cris
Pour tant de passion inassouvie

Mon cœur se meurt de ton absence
Folie ou bien démence
Je ne sais plus si je vis
Ou si le diable m’a tout repris

Si tu entends mon cri
Ne me laisse pas sombrer dans l’oubli
Mon âme meurtrie
N’en peut plus de sa vie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s