Rencontre avec P21 CAQ


 

Jeudi 12 janvier 2012, 15 h 16.

Il neige à plein temps. Je me lève. Je m’approche de la fenêtre. Du dixième étage, je peux voir l’état de la circulation. Métropolitain. Ça ne regarde pas bien. Déjà, les voitures circulent lentement.

J’hésite. Je pars ou je ne pars pas?

Si je ne pars pas juste là, je devrai travailler très tard. 

Quand il fait beau, c’est « full » trafic. Imaginez, aujourd’hui! Il neige à plein temps.

Je pars ou je ne pars pas?

16 h 10.

Je pars.

La route est enneigée.  Je roule à 5 km/heure.  C’est aussi bien! À cette vitesse-là, je ne risque pas de me faire emboîter par un autre véhicule.

Le gars au 730 FM donne les conditions de la route en continu. Je pense que ça va prendre du temps avant d’arriver à la maison. Faut pas se plaindre cette année! C’est la deuxième? troisième? tempête peut-être de l’année?

Je me tiens à droite. Ça roule plus lentement, mais je ne suis pas à cinq minutes près.

Mais là, ça commence. Les « épais »,  pour ne pas dire les « É-Pa », arrivent! Comme P21 CAQ!

Qui est P21 CAQ?

Y’a pas beaucoup de cheveux. Il conduit un véhicule blanc-gris, genre. Un véhicule ordinaire ; je ne pourrais pas dire. Bref, P21 CAQ – c’est la plaque d’immatriculation de son véhicule – ma semblé bien pressé. Pressé du genre que le gars, sous le couvert que tu ne vois pas la voie d’accotement parce que trop enneigée, enfonce la pédale d’accélération dans le fond pour essayer de ne pas céder la place à personne quand c’est lui qui devrait la céder. Tellement pressé de passer devant tout le monde que, à un moment donné, je me suis dit :

— Y va monter sur le parapet!

—   Aïe! Chacun son tour!

Chacun son tour. P21 CAQ ne connaît pas ça. Du tout.

La chaussée était super glissante. Il s’est faufilé presque jusqu’à l’extrême onction.

Je les frapperais!

Parce que P21 CAQ n’est pas le seul colon de sa gang.

Mais, c’est quoi le problème avec « CHACUN SON TOUR »?

Pourtant, c’est pas compliqué! Ça le dit!

C-H-A-C-U-N     S-O-N     T-O-U-R.

Surtout quand c’est toi qui dois céder la route!

Céder. Yield. Vous savez, le ti-triangle rouge qui pointe vers le bas?

Chacun son tour! Chacun son tour!

En t-k…

Je voulais juste en parler, comme ça…

 

 

3 réflexions sur “Rencontre avec P21 CAQ

  1. Pour ma part, hier soir, j’ai fait la connaissance de 585 NMZ, un gros 4×4 sombre, conduit par une femme qui voulait s’affirmer quelques secondes… Sans doute qu’elle n’avais pas lu ta chronique !

    L’action s’est déroulée dans le prolongement de Papineau qui s’appelle l’A19, en remontant de Montréal vers Rosemère, là où l’autoroute se termine par un feu rouge et passe ensuite à 1 voie… Et comme tu l’expliquais, il y a cette règle du « chacun son tour », mais il semble que ceux de la file de droite ont su avancer un peu plus rapidement que nous, et donc, au lieu d’une voiture qui s’imbrique devant moi, j’en ai eu deux. Ce n’est pas la fin du monde, ça s’est fait tout en douceur, mais c’est là qu’intervient 585 NMZ, troisième du lot, bien retrait mais qui accélère pour remonter dans son classement, alors que la zone à 2 voix arrive à sa fin, elle continue à ma hauteur pour me forcer à céder, se disant sans doute qu’avec son gros tout terrain dont elle se sert pour faire de la ville et qui lui coûte une fortune en essence, elle est invincible, mais ma place ne lui suffit pas, elle va prolonger son périple sur la voie d’accotement pour enfin s’intercaler devant la voiture qui me précède, qui elle-même m’avait déjà resquillé une place !

    Bien sûr, dans ma tête, j’ai souhaité très fort qu’elle glisse dans le fossé sans se blesser, juste pour qu’elle en tire une leçon, mais je n’ai pas eu ce droit à ce petit bonheur. Par contre, quelques « lumières » plus loin, arrivés à Bois-des-Filion, cette andouille (je trouve que ce qualificatif lui va bien), les dernières centaines de mètres à parcourir à Laval repassent sur deux voies, et elle s’était remise dans la file de droite alors que pour ma part il fallait que je tourne à gauche après le pont, et nous avons fini par nous retrouver à même hauteur, tout en respectant les limites de vitesse, (c’est ainsi que j’ai su que c’était « une » et non « un »), et juste après le pont et avant l’intersection avec Grande Côte, on passe à 4 voies, ceux qui tournent à droite et à gauche, et deux qui continuent… Elle était dans la voie de droite de ceux qui vont tout droit, on ralenti à cause du rouge affiché, et la voilà qui à la dernière seconde, vient se placer en arrière de moi pour également tourner à gauche ?!!

    Bref, tout ça pour ça !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s