Je me souviens


 

Les débats religieux auront teinté 2011 jusqu’à la fin, avec les histoires de sapins de Noël au Complexe Desjardins du centre-ville de Montréal.

Que nous réserve 2012? Quel tournant prendra le Québec, le Canada, en matière de « raisonnable »? Allons-nous balancer le « Je m’en souviens » (devise du Québec) et l’« Ô Canada » (hymne national du Canada) qui sont nos assises?

Qui d’entre vous, Québécois, se souvient « du passé, de ses leçons, de ses malheurs, de ses gloires » (Thomas Chapais, 1895)?

Je me souviens. Trois mots qui disent « le passé comme le présent et le futur de la seule province française de la Confédération » (Pierre-Georges Roy, 1919).

Allons-nous interdire l’Ô Canada, chant patriotique canadien-français d’abord, pour devenir l’hymne national du Canada, le 1er juillet 1980, un siècle après?

Qui d’entre vous, Canadien-français, se souvient des paroles de ce chant, dont voici la version originale?

Ô Canada! Terre de nos aïeux,

Ton front est ceint de fleurons glorieux!

Car ton bras sait porter l’épée,

Il sait porter la croix!

Ton histoire est une épopée

Des plus brillants exploits.

Et ta valeur, de foi trempée,

Protégera nos foyers et nos droits,

Protégera nos foyers et nos droits.

Sous l’œil de Dieu, près du fleuve géant,

Le Canadien grandit en espérant.

Il est né d’une race fière,

Béni fut son berceau.

Le ciel a marqué sa carrière

Dans ce monde nouveau.

Toujours guidé par sa lumière,

Il gardera l’honneur de son drapeau,

Il gardera l’honneur de son drapeau.

De son patron, précurseur du vrai Dieu,

Il porte au front l’auréole de feu.

Ennemi de la tyrannie

Mais plein de loyauté,

Il veut garder dans l’harmonie,

Sa fière liberté;

Et par l’effort de son génie,

Sur notre sol asseoir la vérité,

Sur notre sol asseoir la vérité.

Amour sacré du trône et de l’autel,

Remplis nos cœurs de ton souffle immortel!

Parmi les races étrangères,

Notre guide est la loi :

Sachons être un peuple de frères,

Sous le joug de la foi.

Et répétons, comme nos pères,

Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi! »

Le cri vainqueur : « Pour le Christ et le roi! ».

 

Voilà de quoi alimenter vos discussions du Jour de l’An!

 ————————————–

Source : Wikipedia

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s