Un ti-5 de mélancolie en cette journée de Pâques


     On est dont loin des Pâques de mon enfance avec la tite-robe de coton, le ti-manteau de printemps en laine, le ti-chapeau de paille et surtout, le ti-gant blanc.  C’était d’un chic !

     On allait à la messe ! Ça sentait bon le printemps, comme du coton sur la corde à linge. 

     Aujourd’hui, c’est presque l’été, youppidooodooodoooo !

     J’suis encore en jeans et en T-Shirt, les mêmes qu’hier.  Je me suis endormie toute habillée.  J’fais ça trop souvent. 

     Charlotte jappe. J’en peux pu. Une chance que je l’aime ! 

     J’ai essayé de faire un bijou pour ma mère, pour Pâques.  Fiasco.  À part avoir brûlé le devant d’un tiroir de ma table de salle à manger, maudite marde ! poche, ouach !

     Ça m’apprendra à faire tout à la dernière minute. 

     Une chance, j’ai réussi une tite bague pour ma soeur.  Un ti-remontant !

     C’est Pâques.  Le ti-Jésus est ressucité.  Je me demande alors où son Vieux peut bien se cacher ?

      Je l’ai appelé souvent dans les derniers 10 ans.  Mon idée qu’Il est rendu dur de la feuille.  Y’é loin d’être jeune !

     En t-k. 

     Je pense que j’ai un ti-5 de déprime.

     Pfuuuuuuuuu.

     En t-k.  La dinde est cuite…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s