Gouffre – Un souvenir…


N’eût été de l’appel de mon ami Pete, ça y’était ce soir.

Oui, j’ai bien failli sombrer dans ce gouffre que je connais trop bien. Je ne l’ai pas vu venir, même si je sais ce qui l’a fait venir.

On se croit guéri, puis, v’lan ! déjà vu.

Pourtant, rien à comparer avec la détresse passée. L’inconscience serait-elle en désaccord avec ce semblant de mieux-être ? Fatigue éprouvante que celle du cœur impuissant qui souffre depuis, il semblerait, toujours.

Le désir d’y croire encore s’amenuise au fil des secondes qui s’écoulent, inlassables.

Tout n’est que mascarade, qu’effort, que besogne.

Quand tout cela va-t-il finir ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.